Frapp/France dégage : “Guy Marius Sagna dérange”

Le Front pour une révolution anti-impérialiste populaire et panafricaine (Frapp)/France dégage dénonce la détention du camarade Guy Marius Sagna, depuis le mardi 16 juillet 2019.

Mandat de dépôt

L’activiste Guy Maruis Sagna est accusé de ‘’fausse alerte au terrorisme’’ et placé sous mandat de dépôt le vendredi 19 juillet.

L’arrestation de Guy Maruis vient d’un post Facebook de l’organisation France dégage, affirmant que la France prépare un attentat terroriste contre le Sénégal. Sauf que ce texte n’a pas été partagé par G. M. Sagna, contrairement à ce qu’ont affirmé les enquêteurs, soutient le mouvement. Selon Frapp/France dégage, il s’agit du texte liminaire de la conférence de presse du mouvement tenue le lundi 15 juillet, à laquelle M. Sagna n’a même pas pris part.

Responsables…

D’après  le mouvement, il faut que chaque citoyen se sente concerné par cette situation, car plus personne n’est à l’abri. Si on doit convoquer quelqu’un, ce doit être tous les membres de Frapp/France dégage, car ils sont responsables de ce texte.

Détention…

“Guy Marius Sagna dérange. Cela tombe sous le sens, quand on voit les différents fronts sur lesquels il se bat contre les dérives de ce régime et aussi contre le néocolonialisme français au Sénégal et en Afrique. Ce qui arrive aujourd’hui, avec son arrestation et sa détention arbitraires, entre dans une stratégie sournoisement élaborée depuis longtemps, dont la finalité est de le museler, le ‘tuer’”, déclare Fatima Mbengue, membre Frapp/France dégage.

Pour rappel, M. Sagna a été arrêté mardi 16 Juillet, tôt le matin, par la section de recherche de la gendarmerie, sur instruction du Procureur de la République.