François Fillon et son épouse Penelope reconnus coupables dans l’affaire des emplois fictifs

L’ancien Premier ministre François Fillon a été condamné lundi à cinq ans de prison, dont deux années fermes, pour détournement de fonds publics dans l’affaire des emplois fictifs de son épouse Penelope, un scandale qui avait mis un arrêt brutal à sa campagne pour l’élection présidentielle de 2017. Sa femme est, elle, reconnue coupable de complicité et de recel.
La justice a tranché dans l’affaire Fillon. Lundi 29 juin, le tribunal correctionnel de Paris a reconnu François Fillon coupable de détournement de fonds publics dans l’affaire des emplois fictifs de son épouse Penelope. Le scandale avait fait grand bruit en 2017 et parasité sa campagne pour l’élection présidentielle, au terme de laquelle il était arrivé en troisième position.
François Fillon a été condamné à cinq ans de prison, dont deux ferme. Le tribunal correctionnel, qui n’a pas prononcé de mandat de dépôt, a assorti cette condamnation d’une amende de 375 000 euros et d’une peine d’inéligibilité de 10 ans. 
Penelope Fillon est, elle, reconnue coupable de complicité et de recel de détournement de fonds publics. Elle a été condamnée à trois ans de prison avec sursis et 375 000 euros d’amende et à deux ans d’inéligibilité.
Les époux Fillon et leur coprévenu Marc Joulaud, l’ancien suppléant de François Fillon dans la Sarthe, ont été en outre condamnés à rembourser plus d’un million d’euros à l’Assemblée nationale.
Le jugement a été rendu en début d’après-midi, après le rejet tacite les demandes de réouverture des débats présentées par la défense pour faire la lumière sur d’éventuelles « pressions » pendant l’enquête. Les époux Fillon ont indiqué faire appel de leu condamnation.