France: Macron dissout l’ONG musulmane BarakaCity

Le ministre français de l’Intérieur a annoncé  ce mercredi la dissolution de l’association BarakaCity, à l’issue du Conseil des ministres.

Caricatures 

L’ONG humanitaire BarakaCity, accusée par le gouvernement de faire le jeu de l’islamisme radical, a été dissoute. Le gouvernement l’accuse de « relations au sein de la mouvance islamiste radicale » et de « se complaire à justifier des actes terroristes », a précisé le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin.

La confirmation

Peu après, lors de sa conférence de presse, le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, a confirmé la nouvelle.

Le Conseil des ministres a prononcé la dissolution de l’association BarakaCity. Cette association et son président-fondateur, derrière un paravent humanitaire, diffusaient antisémitisme, menaces de mort et apologie de crimes contre l’humanité. Nous poursuivons cette lutte contre les ennemis de la démocratie”, a souligné Gabriel Attal.

Rappel

Après l’assassinat du professeur Samuel Paty, Gérald Darmanin avait dit vouloir mettre fin aux activités de BarakaCity et du CCIF, dont il a pointé les liens avec les Frères musulmans et l’islamisme.