Fortes Pluies : Souleymane Ndiaye De La S2d Compatit Avec Les Sénégalais Touchés Et Appelle à Bannir Certains Comportements

112
Single Post


Single Post
Fortes pluies : Souleymane Ndiaye de la S2D compatit avec les Sénégalais touchés et appelle à bannir certains comportements
Souleymane Ndiaye salue par conséquent l’initiative du Président de la République de déclencher le plan ORSEC qui soulagera les Sénégalais. 

Selon le leader de la S2D,  » il nous faut être conscients que le Sénégal n’est pas le seul pays affecté par de pareilles intempéries ». Monsieur Ndiaye souligne par ailleurs l’importance de bannir définitivement certains comportements non citoyens qui annihilent tout effort permettant de faciliter l’évacuation des eaux de pluies.  » Avec l’excellent travail qu’abat au quotidien l’UCG dans la collecte des ordures ménagères, on ne doit plus se permettre de jeter les ordures dans les canaux d’évacuation des eaux. De même, ceux qui se permettent aussi d’obstruer les regards ou de les voler, créant ainsi des dangers environnementaux et sécuritaires, doivent cesser de tels agissements. A défaut, il faut leur infliger des sanctions exemplaires. Les actes de sabotages doivent cesser. Ce pays nous appartient à tous. Comment peut-on humainement volontairement mettre des sacs de sables dans les conduits d’évacuation des eaux ? C’est très grave « , constate-t-il.

Pour lui, la citoyenneté doit être une affaire de tous, une culture adoptée par tout un chacun dans nos foyers, dans la rue, partout. C’est une affaire de tout un chacun.

Dakar, ajoute Souleymane Ndiaye, est une capitale qui concentre une importante partie de la population. « C’est tout le sens des chantiers du Chef de l’Etat pour créer les conditions du développement en milieu rural et déplacer certaines activités économiques vers Diamniadio et d’autres localités du pays notamment avec les différents agropoles qui se mettent en place. Car, à l’origine, la capitale sénégalaise n’était certainement pas faite pour accueillir autant d’habitants. Les projets d’infrastructures réduiront le sentiment d’éloignement de la capitale et encouragera les gens à habiter des villes plus reculées, sans que cela n’affecte leurs conditions de travail pour ceux qui travaillent dans la capitale « .