Forte de 60.000 âmes, la commune de Nguekhokh réclame un hôpital

Avec une population grandissante, environ 60.000 âmes, le maire de la commune de Nguekhokh veut un hôpital pour permettre à sa population l’accès à des soins de santé de qualité.

 »Nous avons une population de 60.000 habitants et une cinquantaine de villages environnants : c’est d’ailleurs la raison pour laquelle j’ai demandé à l’État de nous accompagner pour qu’on puisse avoir un hôpital digne de ce nom. Nguekhokh n’est plus une petite ville. Nous n’avons pas de médecin et nous en voulons pour permettre à la population de se soigner convenablement », a indiqué le maire, Pape Songho Diouf.
C’était au cours d’une remise de don d’une ambulance et de matériel agricole offerts par le groupe Saleh. Désormais équipée d’une ambulance, la ville peut évacuer sereinement ses malades. Une chose qui leur était impossible car ne disposant plus de moyens de locomotion pour l’évacuation de ses malades.
  »C’est un ouf de soulagement que nous poussons. Mais si nous avions un hôpital, le problème de l’évacuation de nos malades ne se poserait plus », plaide l’édile.