FORMATION – Ecole d’Application de l’infanterie de Thiès: 76 officiers à l’honneur

Formés par l’Ecole d’application de l’infanterie de Thiès (EAI), 76 officiers étaient à l’honneur cette semaine lors de la cérémonie de clôture qui marque la fin de la première session de l’année 2019 du cours de formation des Futurs commandants d’unité d‘infanterie (CFCU/INF), du cours d’Application des chefs de section d’infanterie (CACSI), session 2018-2019 et du cours d’application des chefs de peloton blindé (CACPB), session 2018-2019.

Ont été distingués respectivement, 16 officiers stagiaires pour le CFCU, 15 officiers pour le CACPB, 45 autres pour le CACSI, soit un total de 76 officiers en provenance du Sénégal et de plusieurs pays de la sous-région. Dans son allocution, le Général de brigade chef d’Etat-major de l’armée de terre, Cheikh Wade, a décerné un satisfecit à l’EAI, à ses formateurs et pensionnaires. « Les objectifs recherchés ainsi que le contenu des enseignements nous rassurent sur la contribution significative de l’EAI à la formation et au perfectionnement des cadres militaires nationaux et des pays frères et amis. Aujourd’hui, il est avéré que l’EAI est désormais une réalité, illustrée par les retours obtenus sur les performances des anciens stagiaires et qui témoignent de la qualité de la formation qui n’a cessé depuis de s’améliorer ».

Au bout de deux ans de mise en œuvre de la formation, « la conduite simultanée de plusieurs cursus a bien été relevé. Elle a permis, pour les armées sénégalaises en particulier, de résorber les retards de qualifications et de mettre plus de cohérence dans le parcours des jeunes officiers en début de carrière », a-t-il réitéré, en présence des autorités militaires et diplomatiques, dont le Colonel attaché de défense près l’ambassade de France et chef de la mission de coopération de sécurité et de défense. 

Soulignant l’apport de la coopération française, cette cérémonie fut aussi l’occasion de louer «  l’engagement ferme de la France et d’autres partenaires dans le renforcement des capacités de nos armées et la consolidation de la vocation régionale de l’EAI ».

Colonel Ousmane Aly Kane, commandant de l’Ecole d’application de l’infanterie de souligner le rôle de l’EAI dans la formation des officiers Sénégalais et étrangers, ainsi que son apport aux nouveaux défis sécuritaires qui interpellent. « L’EAI s’adapte aux nouvelles menaces qui pèsent sur les unités africaines engagées en opérations, en s’appuyant sur les différents retours d’expérience (RETEX), a-t-il souligné.