Formation continue des agents de l’Etat : Mariama Sarr reconnaît des manquements

En présidant, hier, la cérémonie d’ouverture des travaux de l’atelier de consolidation du diagnostic relatif à la formulation d’une stratégie nationale de formation continue des agents de l’Etat, le ministre de la Fonction publique, et du Renouveau du Service publique, Mariama Sarr a reconnu que des pratiques non conformes aux normes sont observées au sein des ministères. Il s’agit pour l’édile de la ville de Kaolack d’offres de formation multiples, faites aux directions nationales, sans que leur finalité ne soit, a priori, identifiée par le ministère utilisateur, des agents formés, sans l’assurance d’un retour sur investissement. Elle renseigne également que dans certains ministères, des agents sont formés dans des domaines qui jurent d’avec les compétences réelles des postes occupés et sans prospective alignée à l’évolution du poste ou de la carrière. « De telles pratiques qui défient toutes les méthodes rationnelles de gestion des effectifs et des emplois obéissent à des modes de pensée et d’action aux effets lourds, se traduisant par l’insuffisance dans l’organisation et le fonctionnement de la fonction Gestion des Ressources Humaines (GRH) dans plusieurs ministères, corrélée à des interventions pas suffisamment coordonnées », a dit Mariama Sarr. Face à ce tableau et au regard qu’aurait l’administration, le deuxième jalon qui a été posé, selon le ministre de la Fonction publique, et du Renouveau du Service publique a été de convier un consultant international venu du Québec et composé d’une équipe de l’Ecole Nationale d’Administration et de Perfectionnement ENAP à un pré diagnostic.