Foncier / Ziguinchor : Les Populations De Diabir Loti Disent Non Au Bornage Des Espaces Verts De Leur Quartier

152
Single Post


Single Post
refus de bornage des Lotissements à Diabir
 » Nous n’allons plus nous laisser faire. Nous allons nous opposer face à cette pose de bornes neuves au niveau des espaces verts de notre quartier ». Ce sont là les propos de Djibril Mané, porte-parole du collectif des habitants de Diabir loti. Ces populations qui constatent depuis une dizaine de jours, des actes de bornage des espaces verts de ce quartier situé à l’extrême Nord de la commune de Ziguinchor, demandent la fin de ces manœuvres qui risquent d’entraver leur bien-être selon eux.

 » Les espaces verts, on en a besoin pour vivre », dit le vieil homme qui porte la parole du collectif des habitants de Diabir loti. Pour étayer ses propos, Djibril Mané lâche :  » Ziguinchor étouffe de ne pas avoir d’espaces verts. On étouffe ici à Ziguinchor, parce que vous quittez depuis Boucotte, jusqu’à Néma, jusqu’à Kénia ici, il n’y a pas d’espaces verts ». 

Il confie, qu’ils ont eu à interpeller ces personnes venues poser ces bornes. Ainsi, ces dernières auraient affirmé faire le travail sur ordre du Cadastre.  » Quand on les a interpellés, ils ont dit qu’ils ont été envoyés par le Cadastre selon leurs dires ». Le sieur affirme en outre que le collectif a saisi le Maire de la commune Ousmane Sonko, sur cette affaire, le 31 mai dernier. Ce, à travers une correspondance adressée à l’édile de Ziguinchor pour l’alerter sur cet état de fait. Les membres de ce collectif des habitants de Diabir loti interpellent toutes les autorités concernées par cette  affaire. Ils menacent ainsi de déterrer toutes ces bornes si la situation perdure ou que ces opérations continuent comme ce fut le cas en 2006, renseigne le vieux Djiby Mané.