[Focus]Tendances Législatives 2022Comment le vote rural a redonné du boost à Benno Bok Yakaar

75
Single Post


Single Post
[Focus] Tendances Législatives 2022 : Comment le vote rural a redonné du boost à Benno Bok Yakaar
A la tombée des premières tendances, Macky Sall et sa coalition Benno bokk yaakaar (Bby) étaient en grande difficulté. Maintenant, grâce à « l’apport » du monde rural, ils s’autoproclament vainqueurs des Législatives menant ainsi une bataille communicationnelle autour des chiffres.

Les premières tendances issues des urnes dévoilées, dimanche, en début de soirée, dans les médias, ont fait apparaître la percée de l’opposition dans plusieurs communes importantes. En effet, au-delà des villes de Dakar, Guédiawaye, Keur Massar, Rufisque, et Ziguinchor déjà contrôlées, d’autres grandes circonscriptions comme Saint-Louis, Louga, Mbour et Diourbel avaient été annoncées avoir « définitivement » basculé dans l’escarcelle de l’inter-coalition Yewwi-Wallu. Quelques heures plus tard, cette tendance semble se renverser : Louga, Mbour et Diourbel ont finalement résisté.

En réalité, c’est le vote urbain qui a penché en faveur de l’opposition. En plus clair, comme c’était le cas lors des dernières Locales, Macky Sall est sauvé de la déconvenue totale par le vote rural.

A Louga par exemple, tous les grands centres de la ville où ont voté de hauts cadres de la majorité présidentielle comme le ministre-maire, Moustapha Diop, la présidente du Hcct, Aminata Mbengue Ndiaye, le député Amadou Mbéry Sylla, entre autres, sont désormais tombés entre les mains de l’opposition, notamment Yewwi Askan wi. Mais, les résultats provenant des 16 autres communes du département, disponibles un peu plus tard, ont renversé la tendance. C’est également le cas à Mbour et à Diourbel. Une situation qui a sauvé Macky Sall d’une humiliation. Car, il n’est nul besoin de signaler qu’avec Mbour (4 députés), Diourbel (2 députés) et Louga (2 députés), la messe serait déjà dite.

Pour dire donc que ces localités et communes, qui ont échappé à la dynamique de Yaw lors des Locales, étaient donc au cœur de la bataille des Législatives du 31 juillet 2022.

Et la coalition présidentielle, qui contrôle près de 438 communes et 37 départements à travers le pays, a encore misé sur ces circonscriptions, pour l’élection des 165 députés de l’Assemblée nationale. Sauf qu’ici, elle a perdu du terrain au Nord (Saint-Louis), à Sédhiou et à Goudomp et a concédé des scores fleuves à Mbacké (plus de 72 000 voix).

A quels chiffres se fier ?

C’est ce qui pourrait expliquer la communication d’Aminata Touré, tard dans la soirée, mettant l’accent sur le nombre de départements qu’ils auraient gagnés (30 sur 46) pour s’autoproclamer « majoritaire » à l’Assemblée nationale, sans aucun détail sur le poids électoral de ces localités.

Face à la presse, l’inter-coalition Yewwi-Wallu a, non seulement, démonté le nombre de départements avancé par la tête de la liste de Bby, mais a révélé s’adjuger d’au moins 83 députés, dont 55 sur la liste majoritaire et 28 sur la proportionnelle.

Quoi qu’il en soit, il semble difficile pour le pouvoir d’obtenir une majorité si l’on sait que tout se jouera sur le partage des 52 sièges issus du scrutin proportionnel. Car là, Yewwi-Wallu a un avantage pour avoir gagné dans les plus grandes villes et parfois avec de grands écarts.