Le Fds lance un front de résistance «dans la rue et sur la toile»

0

Les membres des Forces démocratiques du Sénégal, après avoir analysé la situation actuelle du pays, ont décidé de lancer un front. Dénommé ‘‘And dog bumi gacce’’, ledit front compte faire face au régime actuel dont ils ont listé les forfaits, face à la presse ce mercredi. «Désormais, dans ce pays, une seule personne possède le droit absolu de prétendre à la magistrature suprême sans qu’une procédure judiciaire ne s’y mêle. Cette personne au pouvoir absolu étant Macky Sall ! Mais, nous citoyens du Sénégal, qui comptons sauvegarder tous nos droits, refusons de tomber dans la servitude. Nous organiserons la résistance dans les rues, sur la toile et dans les places publiques», a déclaré le secrétaire général de Fds, Babacar Diop.

«Les institutions qui nous gouvernent sont corrompues»

Devant les journalistes, M. Diop souligne, pour s’en offusquer, qu’aujourd’hui, «les institutions qui nous gouvernent sont corrompues et ont perdu toute légitimé». En effet, celles-ci «ne mettent plus en avant la justice et la vertu, elles transmettent l’injustice, le vice et la violence». En ce qui concerne l’Assemblée nationale, elle «ne nous représente plus », martèle l’homme politique. En ce qui concerne le pouvoir judiciaire, la justice «n’est plus rendue au nom du peuple; elle est l’ombre d’elle-même car obéissant aux injonctions incessantes de Macky Sall qui met en prison qui il veut au gré de ses humeurs», se désole l’orateur.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *