Étudiant enchaîné et transformé en talibé: Le tribunal de Diourbel a rendu son verdict

166

L’affaire de l’étudiant de l’Ucad qui a été ligoté, puis enchaîné et transformé en talibé, a été vidée par le tribunal de grande instance de Diourbel.

Attrait à la barre, S.Niang arrêté dans cette rocambolesque histoire, a nié avoir ligoté puis enchaîné le jeune homme âgé de 21 ans. Selon lui, l’étudiant s’était introduit dans son appartement à Rufisque pour commettre un vol.

« J’avais surpris S.Bop dans mon appartement lorsqu’il s’apprêtait à soustraire mes biens. Ainsi, je l’ai interpellé avant de prendre la direction de la police. Mais, l’étudiant a sollicité ma clémence et j’ai renoncé à ma décision », a expliqué le prévenu.

Poursuivant son récit devant la barre du tribunal de grande instance de Diourbel, le commerçant domicilié à Rufisque dira qu’il s’est rendu, par la suite, auprès du père de l’étudiant.

« J’ai proposé à son père d’envoyer son fils au niveau de mon ancien daara niché à Diourbel pour sa rééducation. Ainsi, nous avons acheminé S.Bop au Baol à bord d’un véhicule. Mais le jeune homme n’a pas été ligoté en cours de route » a-t-il précisé au juge.

Interrogé sur son rôle joué dans cette affaire, S.Niang a fait des confidences sur son enfance. Puis, il a tenté de se dédouaner pour recouvrer la liberté.

 » Dès le bas-âge, on m’avait mis les chaînes pour me retenir au niveau de notre daara. Mais je n’ai pas regretté, aujourd’hui, tout cela. En agissant de la sorte, je voulais que le jeune homme suive mes traces pour ne pas être égaré » a-t-il justifié son acte avant d’incriminer le père de la partie civile.

« Le père de l’étudiant a acheté 2 mètres de chaînes et 03 cadenas dès notre arrivée à Diourbel. Je prêtais main forte au vieux en tenant le jeune homme. Puis, il a enchaîné son fils » a avoué le prévenu avant de solliciter la clémence de la justice. Ainsi, S.Niang jugera qu’il ne va jamais récidiver.

Dans son réquisitoire, Farba Ngom substitut du procureur, a requis 06 mois dont 3 mois de p****n ferme contre le prévenu. Finalement, il a été reconnu coupable de traitement inhumain, voie de fait et condamné à 03 mois assortis de sursis, lors du délibéré rendu par Pape Mohamed Diop président du tribunal de grande instance de Diourbel.

Pour rappel, Seneweb révélait récemment, en exclusivité qu’un étudiant en première année à l’université Cheikh Anta Diop de Dakar avait été ligoté à Rufisque puis acheminé dans un daara au quartier Keur Goumag du Baol. Arrivé à destination, le jeune homme âgé de 21 ans avait été détaché avant d’être enchaîné au niveau des jambes et des mains puis confié à un maître coranique pour sa rééducation.