Epilation : check-list des bons gestes

Petit rappel des réflexes à adopter pour une peau douce et qui le reste (plus) longtemps. Avec Sophie Thirion, responsable recherche et développement chez Acorelle.

1. On choisit bien sa méthode

Si vous avez la peau très sensible, oubliez le rasage et la crème dépilatoire. Ces deux méthodes peuvent facilement agresser la peau. Mieux vaut opter pour une méthode qui arrache le poil, comme la cire ou l’épilateur.

Sur le même sujet

10 questions qu’on n’ose pas poser sur l’épilation du maillot

10 questions qu’on n’ose pas poser sur l’épilation du maillot

Si vraiment on préfère la crème dépilatoire, la choisir spécifiquement formulée pour peaux sensibles et faire un test de sensibilisation en l’appliquant au creux du coude durant le temps normal d’application, rincer, puis attendre 24 heures. En l’absence de réaction, le produit peut être utilisé sans risque. De même, la crème dépilatoire ne doit absolument pas être appliquée sur les muqueuses (notamment génitales), ni sur le contour des yeux pour s’épiler les sourcils.

2. On respecte le sens du poil

C’est important pour plusieurs raisons : pour qu’il parte plus facilement, parce que cela fait moins mal, mais aussi pour qu’il repousse dans les meilleures conditions. Avec de la cire chaude ou froide, on applique dans le sens de la pousse du poil et on retire dans le sens inverse, en veillant à suivre la ligne de la zone concernée. Si la main est placée trop haut par rapport à l’épiderme, ce sera plus douloureux et le risque de s’arracher de la peau plus grand. Pour faciliter les choses, on peut également tenir la peau pour la tendre un peu. Pour les aisselles, attention, il y a deux sens de pousse : le plus souvent, les poils du haut poussent vers le bas, tandis que ceux du bas poussent vers le haut. Il faudra donc deux bandes à manier, dans les deux sens…

3. On ne se rase jamais à sec

Cela paraît évident, mais ça va mieux en le précisant… Pour un rasage sans heurt ni douleur, il est préférable d’utiliser de la mousse, du gel douche ou encore un peu de démêlant pour les cheveux. Le but est de permettre au rasoir de bien glisser et de couper le poil net. Et bien sûr, d’éviter les coupures ! Sur peau sèche, le rasoir irrite trop la surface de l’épiderme, qui peut ensuite démanger et devenir rouge par endroits. Même prudence si vous devez faire une retouche et que vos poils sont trop courts : rasez absolument dans le sens de la pousse afin de préserver votre peau.

4. On ne zappe pas les soins postépilation

On a tendance à penser que le plus important dans l’épilation c’est de se débarrasser des poils ! C’est en partie vrai, mais pour que le résultat soit au top, et que ça dure, il ne faut pas négliger le « service après-vente » : hydratation et nutrition sont indispensables pour rééquilibrer la peau, et c’est encore mieux si l’on choisit des soins qui renferment des actifs apaisants (bisabolol, azulène… ), qui vont calmer l’épiderme. Le nec plus ultra consiste à appliquer régulière ment un produit qui retarde la repousse !

5. On n’oublie pas de faire un gommage

Avant de s’épiler, le gommage a son utilité, car il facilite l’élimination de la pilosité. Il faut choisir une texture à grains moyens, douce mais efficace. On le fait la veille ou juste avant de s’épiler si la peau n’est pas trop sensible.

La cire va ainsi mieux adhérer aux poils, car il y aura moins de cellules mortes à la surface de la peau. Le résultat de l’épilation sera également plus net, car le gommage aura délogé les poils restés sous la peau. Limitant de ce fait la formation des poils incarnés.

6. On n’applique pas de déo sur une peau fraîchement épilée

L’expérience peut être cuisante ! Que l’on se soit rasée ou épilée, la peau est sensibilisée. Si l’on applique un déo en spray, à bille ou en stick, avec ou sans alcool, ses ingrédients risquent de piquer et d’irriter la peau. Sans oublier que l’usage d’un antitranspirant (formulé avec des sels d’aluminium) n’est pas recommandé sur une peau lésée, qui plus est avec des micro coupures si on a utilisé un rasoir. La parade ? S’épiler les aisselles en fin de journée, ce qui évite d’avoir à mettre du déo. Le lendemain, la peau est déjà moins sensible, et réagira moins à l’application de la formule.

A lire aussi :

Se débarrasser des poils disgracieux sur le visage

Faire soi-même sa cire dépilatoire au sucre maison

Ne ratez aucun article de Topsante.com en recevant directement une alerte via Messenger