« En faisant du Chef de l’Etat leur cible, ils se… » (Souleymane Gadiaga)

Le MNAR suit avec intérêt et une indignation sans précédent la situation insoutenable qui règne au sein de notre parti particulièrement depuis la dernière présidentielle marquée par le comportement inacceptable de quelques figures politiques qui au lieu de se soucier de l’héritage qu’ils vont devoir bientôt légué à la nouvelle génération nous servent un spectacle malheureux digne d’un imposteur.

Depuis quelques temps certains responsables de l’APR s’illustrent à longueur de journée dans les  médias par des propos qui jettent le discrédit sur nos institutions, défiant l’autorité du président de la république ternissent l’image de notre pays.

Ces diatribes qui n’ont rien à envier aux attaques de l’opposition tentent désespéramment de déstabiliser le parti et partant le gouvernement. Mais nous leur disons tout de suite que c’est peine perdue et que leur tentative sera vaine et leur entreprise vouée à l’échec.

En réalité ces responsables au rang desquels se trouvent  Moustapha Diakhaté, Moustapha Cissé Lô  entre autres versent plutôt dans le chantage et dans l’hypocrisie. En faisant du Chef de l’Etat leur cible privilégiée, ils se mêlent les pinceaux en se perdant dans leurs flagrantes contradictions.

Comment peut-on en effet crier sous tous les toits être l’ami du Président, réclamer la paternité de l’APR et passer tout son temps à tourner en dérision tout acte posé par ce dernier. Il y a là manifestement une incohérence notoire qui étale au grand jour leurs  ambitions longtemps cachées découlant d’un plan savamment orchestré dans le seul but de ternir l’image du parti. C’est dire que ce groupuscule n’a pas encore compris que l’urgence est ailleurs et non aux vaines tentatives de vouloir prendre le Président en otage. Ils n’ont surtout pas compris que Macky SALL est le Président de tous les Sénégalais  et non celui d’un clan.

Au demeurant, ces responsables qui se disent victimes d’un manque de considération ont la mémoire courte. Ils sont tous au cœur de l’Etat de par leur fonction dans les institutions du pays.

Alors, comment peut-on être à des stations étatiques aussi élevées et dire que vous n’avez pas de considération de la part du PRÉSIDENT

C’est véritablement une hérésie de leur part.

Nous pensons que le Chef de l’Etat a fait preuve de loyauté et de magnanimité en les associant à la gestion des affaires étatiques.

Aujourd’hui qu’ils ont un calendrier caché et qu’ils se mettent à vociférer cela n’engage qu’eux et ne saurait ébranler le Président dans la mission que la population lui a confiée qui est de faire du Sénégal un pays résolument tourné vers l’émergence.

Par ailleurs, la politique étant une affaire de base, la question qui nous vient à l’esprit est la suivante : quel est le poids politique de ces vendeurs d’illusion.

Que ceux qui le savent éclairent notre lanterne.

Bref nous leur disons de se ressaisir et  attendons du Président de la République qu’il émette un signal fort pour mettre fin à ces  agissements inopportuns et sans fondements, imposer le respect des règlements du parti, enfin asseoir une bonne stabilité et ainsi préserver la cohésion au sein du parti.

* Coordonnateur National du MNAR