« En 2021, l’activite? e?conomique devrait retrouver le dynamisme avant la Covid-19 »

 En 2021, l’activite? e?conomique devrait retrouver le dynamisme avant la Covid-19 a? la faveur d’un environnement interne et externe plus favorable, mais e?galement gra?ce a? la relance des investissements structurants dans le cadre de la poursuite de l’exe?cution des projets et programmes du PSE inscrits dans sa deuxie?me phase de Plan d’actions prioritaires ajuste? et acce?le?re? (PAP2A) selon la Direction de la prévision et des études économiques(Dpee).

Aussi, poursuit l’étude, la consolidation des acquis a? travers le programme de re?silience e?conomique (PRES) ainsi que les re?formes sectorielles contribueraient a? amorcer le regain de dynamisme de l’activite? e?conomique. Globalement, le taux de croissance du PIB re?el est projete? a? 5,2% en 2021 contre -0,7% en 2020, soit un gain de 5,9 points de pourcentage.

S’agissant de l’inflation, mesure?e par le de?flateur du PIB, elle est projete?e a? 1,7% en 2021 contre 2,5% en 2020.

Au titre des finances publiques, la loi de finances initiale (LFI) de 2021 a e?te? conc?ue dans un contexte marque?, d’une part, par la reprise de l’activite? e?conomique post Covid-19 a? la faveur des ambitieux programmes de de?veloppement e?conomique mis en œuvre dans le cadre du PAP2A et, d’autre part, par les de?fis majeurs en terme de renforcement du recouvrement des ressources internes avec la nouvelle strate?gie de recouvrement des recettes a? moyen terme (SRMT). Au total, le de?ficit budge?taire est projete? a? 743,0 milliards, soit 5,0% du PIB en 2021, contre un objectif de de?ficit de 860,0 milliards (6,1% du PIB) pre?vu au titre de la re?vision de l’anne?e 2020.

Au titre des e?changes avec le reste du monde, le compte courant devrait ressortir, en 2021, en de?ficit de 1473,7 milliards. L’exce?dent du compte financier (+1264,8 milliards) couvrirait partiellement le besoin de financement. Par conse?quent, le solde global de la balance des paiements afficherait un exce?dent de 70,5 milliards en 2021.

S’agissant de la situation mone?taire en 2020, la masse mone?taire augmenterait de 13,1% avec une augmentation des avoirs exte?rieurs nets (+70,5 milliards), des cre?ances nettes sur l’administration centrale (+284,5) et des cre?ances sur l’e?conomie (+451,1 milliards).