En 10 ans, il a planté 152 millions d’arbres dans la mangrove sénégalaise

Depuis dix ans, un projet de reforestation de la mangrove métamorphose le delta de Casamance au Sénégal. L’un des plus importants du genre au monde.

Alors que les projets de reboisement fleurissent ça et là à travers la planète, le Sénégal se démarque en misant sur la mangrove. Mené par Haïdar El Ali, ancien ministre sénégalais de l’Environnement et militant écologiste reconnu, ce projet est devenu l’un des plus importants du genre dans le monde.

Les caméras de la BBC sont parties dans le delta de Casamance à la rencontre de Haïdar El Ali, fervent défenseur de la planète qui, depuis 2009, s’engage dans la reforestation de la mangrove sénégalaise.

Avec son association Oceanium et le soutien des populations locales, il a planté 152 millions de propagules (germes) de mangrove en dix ans.

Capables de capter le CO² et le sel par leurs feuilles et le méthane par la boue, les mangroves s’avèrent être des alliés de choix dans la lutte contre le changement climatique et dans la restauration des écosystèmes, explique-t-il dans ce reportage. Ainsi, en sauvant la mangrove, c’est toute la population locale qui a trouvé un second souffle.