Emploi des jeunes : Dame Diop livre les chiffres de la formation professionnelle

Le Gouvernement du Sénégal a tenu, ce mardi, la première édition des conférences de presse bimensuelle à une conférence de presse. Le ministre de l’Emploi, de la Formation professionnelle et de l’Artisanat, qui a pris part au rendez-vous, a été interpellé sur la gratuité de la formation professionnelle ainsi que sur la question de l’emploi des jeunes.

Selon Dame Diop, la formation professionnelle et technique au Sénégal est gratuite.

‘’Près de 80 milliards sont consacrés à la formation professionnelle et technique ».

Avant d’ajouter :  »la formation professionnelle et technique au Sénégal est gratuite. Si nous avons pu faire cela, multiplier le nombre de structures de formation, multiplier par trois le nombre d’apprenants dans la formation professionnelle, c’est parce qu’il était question de régler la question de la qualification des jeunes Sénégalais ».    

D’après le ministre, c’est ce bond qui a permis de faire passer le nombre de jeunes de 80 mille apprenants à 100 mille apprenants. Ainsi le nombre de structures de formation professionnelle est passé de 87 à 120 unités.

La construction de 35 nouveaux centres de formation professionnelle est  prévue cette année, selon toujours Dame Diop..

Il a  ainsi rappelé que la formation professionnelle et technique est aujourd’hui une priorité du président Macky Sall.

La formation professionnelle et technique était le parent pauvre dans le très grand secteur de l’éducation. Sur près du quart du budget du Sénégal qui a été reversé au secteur de l’éducation, moins de 4% ont été destinés à la formation professionnelle et technique.

S’agissant de la question de l’emploi des jeunes, Dame Diop de reconnaître que la question de l’emploi est une cause d’immigration irrégulière mais elle n’est pas la seule cause. Selon lui, l’employabilité est un préalable fondamental pour l’obtention d’un emploi.

‘’Les causes sont beaucoup plus profondes et multiformes parce que c’est la raison pour laquelle l’accent que nous avons mis sur la formation professionnelle devra nous permettre d’améliorer le taux de qualification des jeunes Sénégalais pour leur permettre d’accéder à l’emploi’’.