Emigration clandestine : Les cris de cœur du président du Conseil départemental et du Jaraaf de Mbour

La situation actuelle du Sénégal inquiète le président du Conseil départemental de Mbour, Saliou Samb ainsi que le Jaraaf Badou Ndoye.
Ils ont lancé un message en direction de la jeunesse.

« Nous vivons des moments douloureux. Des fossoyeurs sont en train de tuer nos jeunes dans la mer. Prendre ces pirogues est un suicide. Les premiers qui étaient partis en Europe ont trouvé un temps clément parce que c’était la fin de l’été. Maintenant que l’hiver est arrivé, la mer est devenue houleuse et dangereuse. Sachez que si vous partez, vous vous suicidez. C’est vrai que vous ne cherchez qu’à réussir, mais engager la mer est un suicide. Les vrais capitaines de pirogues sont actuellement en Espagne. Ceux qui convoient ces jeunes ne connaissent pas la mer. Arrêtez de confier votre destin à ces convoyeurs de la mort, des assassins qui ne sont animés que par la recherche du gain facile! Ils ne se préoccupent pas de votre vie », s’est désolé Saliou Samb.

Jaraaf Badou Ndoye de corroborer en déclarant : « Beaucoup de pirogues n’iront plus en mer parce que la plupart des pêcheurs qui devait les amener sont partis en Espagne, d’autres ont péri en mer. Nous interpellons le président Macky Sall a nous aider à nettoyer la mer pour régénérer la ressource. Car, la mer n’est plus poissonneuse à cause de toutes les saletés qui font fuir les poissons ».

Leurs cris de cœurs, en disent long sur l’inquiétude qui les anime face à cette vague de décès. C’est pourquoi, ils invitent la population à dénoncer les convoyeurs. Aussi, Saliou Samb demande aux jeunes à un retour vers l’agriculture, à se former et à revenir à la raison. Il a par ailleurs présenté les condoléances du président de la République Macky Sall et des autorités locales au Jaraaf Badou Ndoye.