Emigration Clandestine: Dame Diop reconnaît que le manque d’emploi est une des causes

L’émigration clandestine prend de plus en plus de l’ampleur et cela suscite beaucoup de réactions. Des centaines de jeunes ont perdu la vie en mer ces derniers jours. Cette question ne laisse pas indifférent le ministre de la Formation professionnelle et Technique, Dame Diop, selon qui, l’employabilité est un préalable fondamental pour l’obtention d’un emploi décent.

Les causes de l’émigration

C’est vrai que le manque d’emploi est une des causes qui poussent les jeunes à tenter l’émigration clandestine. C’est pourquoi l’accent que nous avons mis sur la formation professionnelle et technique devra nous permettre d’améliorer le taux de qualification des jeunes sénégalais. Cela permettrait à ces jeunes d’accéder à l’emploi. L’employabilité est un préalable fondamental pour l’obtention d’un emploi décent“, a-t-il déclaré, ce mardi, lors de la conférence de presse initiée par le gouvernement dans les locaux du building administratif.

Employabilité des jeunes

Selon le ministre, le Sénégal doit régler la question de l’emploi à partir de l’entrepreneuriat. “En 2012, le Sénégal avait 37. 114 emplois formels répertoriés. Nous en avons fait en 2019 : 65. 404 emplois. Cela voudrait dire que nous avons fait un bond qualitatif. Donc, si seulement la question de l’emploi était la cause de l’émigration clandestine, on aurait moins de départs ces temps-ci. C’est pourquoi nous pensons que le manque d’emploi ou l’insuffisance de revenus pour les emplois créés est une cause. Mais elle n’est pas la seule cause”, di t Dame Diop.