Emeutes au Capitole : Donald Trump pourrait être poursuivi…

Donald Trump pourrait faire l’objet de poursuites pénales pour son rôle dans l’encouragement des émeutes au Capitole américain mercredi, ont indiqué les enquêteurs fédéraux.

 Les affrontements ont fait cinq morts

Les procureurs affirment qu’ils examinent “tous les acteurs” impliqués dans les troubles, qui ont vu une violente foule tenter d’empêcher les législateurs de certifier le résultat des élections de novembre. Les scènes choquantes – qui ont fait cinq morts et ont conduit à la découverte de deux bombes artisanales – sont survenues quelques heures seulement après que le président a organisé un rassemblement à proximité, au cours duquel il a dit à ses partisans de “descendre au Capitole”.

 Démettre Trump de ses fonctions ?

Selon metro.co.uk, visité par Senego, le conseiller juridique de la Maison Blanche, Pat Cipollone, avait averti Trump qu’il pourrait être exposé à des poursuites judiciaires pour émeute en raison de ses remarques lors du rassemblement. Selon le média, Trump avait dit à ses conseillers qu’il envisageait de se gracier pour tout crime, et qu’il avait demandé s’il devait le faire.

Pendant ce temps, un nombre croissant de politiciens demandent à Pence d’invoquer le 25e amendement pour démettre Trump de ses fonctions avant la fin de son mandat le 20 janvier.

Les procureurs ont déposé 55 dossiers criminels

Au total, 68 personnes ont été arrêtées immédiatement après l’incident, et la police a diffusé des images d’autres personnes recherchées. Les procureurs de Washington ont déposé 55 dossiers criminels au cours des 36 dernières heures, dont 15 dossiers fédéraux.

Trump désavoué

Trump a passé les deux derniers mois à refuser de concéder l’élection et à faire des allégations sans fondement de fraude électorale massive qui ont été rejetées par des dizaines de tribunaux et de fonctionnaires républicains, y compris son ancien procureur général.