Electricité, libération G. Marius : « Noo lank » plus déterminé que jamais

Le collectif « Noo Lank » a fait face à la presse, ce mardi. Une rencontre qui intervient après la marche « mémorable du vendredi 13 décembre 2019« . Une réunion d’évaluation a été tenue, à cet effet, le lundi 16 décembre en présence de ses membres.

Un peuple solidaire et déterminé…

 » Par cet élan unitaire et solidaire, notre peuple a démontré, s’il en était encore besoin, que le Sénégal de la dignité, de l’honneur, du refus de l’oppression est plus présent que jamais. Ce grand peuple, qui n’a jamais raté les rendez-vous historiques dans la vie de notre chère nation s’est illustré ce vendredi 13 décembre 2019, toujours avec fière allure et le patriotisme en bandoulière, à travers une procession et son attachement viscéral aux libertés individuelles et collectives, obtenues de haute lutte… « , souligne le collectif « Noo Lank ».

Cette manifestation historique, selon ledit collectif,  » renseigne même aux esprits les plus paresseux que les questions essentielles de survie des ménages sont l’affaire de tous les Sénégalais, jeunes, retraités, ménagères, commerçants, étudiants, artisans ou cadres ; et fédèrent organisations de consommateurs, syndicats, mouvements citoyens, partis politiques et personnalités de tous bords…  »

 » La lutte ne fait que commencer « 

Sur ce, ils estiment que la  » lutte ne fait que commencer « . Une lutte qui exige une  » forte détermination pour arrêter ces agressions contre le pouvoir d’achat des sénégalais…  » Raison pour laquelle ils appellent les Sénégalais à rester vigilants et mobilisés jusqu’à la satisfaction de leurs revendications. Soit le retrait  » pur et simple  » de la mesure d’augmentation des pris de l’électricité et la libération  » immédiate et sans condition  » de leur camarade qui ont marché pour exprimer leur opposition à cette décision qu’ils qualifient de  » scélérate « .  » Il est hors de question de faire marche arrière sur ces exigences populaires… « , font savoir Aliou Sané et Cie…

D’autres hausses à venir…

Le collectif « Noo Lank » en a profité pour rappeler que cette hausse des prix de l’électricité intervient après d’autres mesures dont le resserrement du contrôle douanier contre les importateurs, ayant abouti à l’augmentation des coûts des produits importés de denrées de première nécessité, etc.  » Elle sera suivie d’autres mesures qui n’excluent pas une hausse des impôts, si nous restons passifs… « , prévient « Noo Lank ». Des mesures félonnes qui, selon le collectif, sont parties intégrantes d’un plan d’ajustement structurel imposé à l’Etat, qui subit les conséquences de ses gaspillages.  » Ce n’est pas aux citoyens de payer pour ces gaspillages qu’ils n’ont pas causés… « , tonnent-ils.

La Senelec,  » ce gouffre à milliards opaque « 

 » Surtout pour la Senelec, ce gouffre à milliards opaque. Le refus de sa direction de toute idée d’un audit, est en soi une preuve éloquente de manque de transparence pour une société nationale de son envergure… « , regrettent-ils.

Plus question de se laisser « divertir »

Ainsi, loin de se laisser divertir, le collectif compte continuer son chemin en restant  » droit dans ses bottes, dans une démarche pacifique, populaire et centrée sur la défense du pouvoir d’achat et de la dignité des ménages, rudoyée par la crise financière de l’Etat…  »

Rendez-vous…

La mobilisation de ce vendredi 20 décembre 2019 va monter d’un cran, à travers un rassemblement pacifique, plus massif que  » la marche mémorable  » du 13 dernier. Ils annoncent aussi qu’ils ont satisfait toutes les formalités relatives à une lettre d’information pour la marche qui débutera à partir de 15 heures.