Elections au Ghana : 5 morts et près de 20 blessés dans des violences

La police ghanéenne a annoncé, mercredi soir, dans un communiqué publié sur son compte twitter que 5 personnes ont été tuées par balles et 17 autres blessées dans des violences liées aux élections générales du lundi 07 décembre.

« Entre 7 h, le 7 décembre (jour de vote), et 10 h le mercredi 9 décembre, nous avons recensé à travers le pays (…) 21 incidents violents liés directement aux élections, qui ont entrainé la mort de cinq personnes par balles » indique le communiqué.

Ce bilan consécutif à des affrontements entre civils et forces de sécurité est présenté peu avant la publication des résultats de la présidentielle de lundi 07 décembre 2020 par la commission électorale, donnant pour vainqueur Nana Addo Dankwa Akufo-Addo candidat du Nouveau parti patriotique (NPP) avec 51,595% des voix. Son principal adversaire, l’ex-président et candidat du Congrès démocratique national (NDC) John Dramani Mahama n’a récolté que 47,366% des voix.

Les deux candidats sont liés par un pacte de paix signé quelque jours avant le scrutin, destiné à accepter les résultats des urnes tels que publiés par la Commission électorale.

L’ex-président John Mahamat, a affirmé trois fois de suite avant la publication des résultats qu’il avait gagné ce scrutin dès le premier tour et averti que toute tentative de la Commission électorale de « transformer leur victoire éventuelle en défaite entraînerait de graves conséquences ».

Nana Addo Dankwa Akufo-Addo qui réclamait aussi cette victoire avant l’annonce officielle de sa réélection avait appelé ses militants au calme.

« Lorsque vous gagnez une élection, vous n’avez pas besoin d’être agressif. Et lorsque vous jubilez, soyez modérés et sensibles à l’ordre public et à la sécurité » a-t-il déclaré