Effets Covid-19: Les voyagistes privés du Hadjj expriment leur désarroi

Le Regroupement national des organisateurs privés du Hadj et de la Umrah au Sénégal (Renophus) sollicite «la prise en charge du secteur du pèlerinage dans le programme de résilience économique et sociale afin que les voyagistes privés puissent continuer sereinement à exercer leur noble mission».
A travers un communiqué de presse, ces voyagistes, qui ont exprimé leur désarroi, rappellent que le pèlerinage est le premier secteur impacté par le Covid-19. Car, avec la suspension, annoncée le 11 mars 2020 par le président de la République Macky Sall, de toutes les opérations liées au pèlerinage à cause de la pandémie, les a plongés dans une crise sans précédent.
«Le pèlerinage étant une activité limitée dans le temps et ne pouvant être délocalisé, sa suspension réduit à néant les ressources annuelles de tous les organisateurs privés sans pour autant annuler leurs charges des acteurs», a fait constater le Renophus.