Droit à l’auto-défense d’Israël contre le Hezbollah et l’Iran. (Par Roï Rosenblit, Ambassadeur d’Israël à Dakar)

La situation à la frontière nord d’Israël entre la Syrie, le Liban et Israël se détériore jour après jour. Ce 1er Septembre 2019, le Hezbollah a lancé des roquettes antichars sur des véhicules militaires israéliens dont une ambulance, violant encore une fois notre souveraineté, ainsi que plusieurs résolutions du Conseil de sécurité de l’ONU. Rien que cette année, Israël a découvert six tunnels creusés sous sa frontière, destinés à perpétrer des attaques terroristes à l’encontre de ses populations civiles. Nul doute que ces tunnels ont été construits pour procéder au kidnapping ou à l’assassinat de civils israéliens résidents dans les villages limitrophes.

Complicité entre le Hezbollah et le Liban : Pour comprendre la situation, il faut avoir une perspective claire. Le Hezbollah est une organisation terroriste au service des intérêts iraniens au Liban. En atteste cette déclaration du chef du Hezbollah, Hassan Nasrallah, au cours d’une interview accordée à la télévision Al-Manar du Hezbollah, 25 juin 2016:
« Nous sommes transparents sur le fait que le budget du Hezbollah, ses revenus, ses dépenses, tout ce qu’il mange et boit, ses armes et ses roquettes, proviennent de la République islamique d’Iran».
L’Iran parraine le programme de missiles guidés de précision du Hezbollah, qui vise à lancer des milliers de missiles précis sur la population civile israélienne, provoquant morts et panique. Israël ne permettra pas que cela se produise. En poursuivant ce programme, le Hezbollah et l’Iran mettent les citoyens du Liban en danger. 
Hassan Nasrallah et Kassem Suleimani, commandant de la Force Quds en Iran, ne se soucient guère de la vie des citoyens libanais, irakiens ou yéménites. Ils prennent le Liban et le Moyen-Orient dans leur ensemble en otage dans leur campagne contre Israël. Le Hezbollah constitue une grave menace pour la stabilité du Liban, une menace constante pour les civils israéliens et un péril permanent à la stabilité, déjà bien précaire, de la Région.

Impuissante FINUL : Dans une vidéo publiée ce 28 août 2019 par Fox News (https://video.foxnews.com/v/6078486832001/?fbclid=IwAR3Bv4JynkcGP0yyUpqBLEZDwore1CxH4BzTl_RVf_bl8ylVGzLDksfHpHU#sp=show-clips), on voit nettement des membres du Hezbollah attaquer les soldats de la paix de la Force intérimaire des Nations unies au Liban (FINUL ), mettre le feu à leur véhicule pour les empêcher de remplir leur mission. Cette vidéo est une preuve flagrante de ce qu’Israël dénonce depuis des années quant au Hezbollah, de façon souvent inaudible puisque les faits, aussi flagrants soient-ils, sont de façons quasi systématiques ignorés par les rapports successifs de l’ONU.
Cette vidéo doit faire prendre conscience que le temps est venu de faire face à la menace que représente le Hezbollah et d’exiger de la FINUL (Force intérimaire des Nations unies au Liban) qu’elle s’acquitte de façon pleine et entière de la mission qui est la sienne. Selon la résolution 1701 (2006) du Conseil de sécurité des Nations unies, l’une des missions principales de la FINUL est de démanteler l’organisation terroriste Hezbollah et d’éviter sa présence au sud du fleuve Litani, dans le sud du Liban.
Nul ne peut continuer de nier le caractère réel et immédiat de la menace que représente le Hezbollah: ces images n’ont fait que corroborer ce qu’Israel ne cesse de mettre en exergue, la menace du mouvement terroriste d’une part, et l’impuissance de la FINUL d’autre part. Nous ne pouvons plus l’ignorer. La stratégie à adopter n’est plus la politique de l’autriche. Ignorer aujourd’hui, malgré l’évidence, malgré la multiplication des preuves, malgré le « flagrant délit », ne peux que mener à une catastrophe dans un avenir proche.