Drame à Latmingué : La responsabilité de l’UCG pointée du doigt

Le drame du village de Keur Al Codé, dans la commune de Latmingué où trois jeunes filles sont mortes noyées, hier vers 17h, dans un bassin rempli d’eaux de pluies, n’a pas fini de révéler tous ses secrets. En effet, Gorgui Ba, habitant dudit village, par ailleurs, professeur de Philosophie, a été témoin des faits. Selon lui, ces trois adolescentes, à savoir : Ramata Ba, Awa Ka et Fatoumata Sow, âgées toutes de 12 à 13 ans, sont victimes de négligence humaine. 

Elles sont tombées dans un bassin qui a été creusé par l’UCG dans la localité. Et ce bassin, creusé dans une marre n’était plus utilisé par l’UCG qui n’a ni remblayé, ni érigé une clôture de sécurité. Après la pluie, il s’est rempli d’eau.  

Au nombre de neuf, ces filles étaient parties chercher du bois mort. Ignorant qu’il y avait un danger devant, trois d’entres elles finiront dans les eaux. Elles sont mortes avant d’être secourues. l’inhumation a eu lieu, ce jeudi, après la prière de 14h.