Dr Amadou Sow, médecin : «Pourquoi Dr Babacar Niang a l’obligation de répondre à la convocation»

248

Le sujet devient complexe. La plainte déposée par le ministre de la Santé et l’Action sociale, Abdoulaye Diouf Sarr sur la table du procureur est source de polémiques. Si le patron de Suma Assistance, Docteur Babacar Niang dénonce ce qu’il considère comme une procédure irrégulière car soutenant que le plaignant devait d’abord saisir l’Ordre des médecins, lequel allait statuer sur son cas en conseil de discipline avant toute autre procédure, d’autres voix, au premier rang le président dudit Ordre, le Docteur Bolly Diop, soutiennent le contraire. « Il peut être convoqué sans passer par l’Ordre de médecins », dixit certains de ses collègues.

Docteur Amadou Sow en fait partie aussi. Il précise que les médecins ne bénéficient pas de privilèges de juridiction. Sur Rfm, l’homme de l’art explique : «Ce qu’il faut retenir est qu’au Sénégal, il n’y a pas de privilège de juridiction ou de procédure spécifique pour le médecin afin qu’on puisse l’attraire devant les cours et tribunaux. Quel que soit par ailleurs le motif, qu’on soit dans le cadre d’un procès qui vise la responsabilité ou bien qu’on soit dans une affaire purement civile ou de droit commun, s’il est convoqué, il doit répondre sans pour autant, comme il semble le dire, qu’il passe par l’Ordre des médecins ».

Selon lui, la seule situation dans laquelle l’Ordre des médecins est impliquée est quand on vise la responsabilité ou la sanction disciplinaire du médecin. « En ce moment, c’est le tribunal des pairs qui est au-devant de la scène, mais nous ne sommes pas dans ce cas de figure. Donc, le médecin comme tout autre médecin a l’obligation de déférer à une convocation de la justice », clôt Dr Sow.