Double attaque au Burkina Faso : Le gouvernement reconnaît la mort de 29 personnes

Le gouvernement burkinabé a sorti deux communiqués ce dimanche 08 septembre pour confirmer la double attaque qui s’est produite  dans le Centre-nord du pays.

Dans le premier communiqué, le ministre de la Communication et des Relations avec le Parlement fait état d’une attaque commise par « des terroristes ce dimanche 08 septembre 2019 contre un convoi de vivres sur l’axe Dablo-Keblo ». Selon le gouvernement burkinabé, cette première attaque « a entraîné le décès de quatorze (14) civils et des dégâts matériels ».

De même, les services du ministère de la Communication et des Relations avec le Parlement font état de la mort de quinze (15) personnes et 06 blessés lorsqu’un camion a sauté sur un engin explosif improvisé sur l’axe Barsalogho-Guendbila, dans la province du Sanmatenga. Ce qui porte le bilan global à vingt-neuf (29) morts et six (06) blessés.

Depuis la chute de Blaise Compaoré, le Burkina Faso fait face à de récurrentes attaques terroristes dans sa partie nord et même, dans la capitale qui a enregistré deux raids d’envergure en 2016 et 2018, revendiquées par Al Qaida dans le Maghreb Islamique (AQMI). Ces attaques ont fait plus de cinq cents (500) morts.