DJ Arafat : Ouverture d’une enquête après la profanation de sa tombe

En Cote d’Ivoire, l’enquête se poursuit dans l’affaire de la profanation de la tombe de Dj Arafat. Peu après son enterrement samedi des centaines de fans avaient déferlé dans le cimetière et des dizaines avaient ouvert son cercueil pour vérifier que c’était bien lui, tout en se filmant et en postant ensuite les vidéos sur les réseaux sociaux.
Une douzaine de personnes ont été arrêtées peu après et des appels à témoins ont été lancés et certains ont entrainé des arrestations sans que l’on sache combien. Mais le procureur souhaite profiter de cette affaire pour durcir le ton quant à utilisation des réseaux sociaux ou des blogs.
L’enquête se poursuit à Abidjan, cinq jours après la profanation de la tombe de DJ Arafat. L’acte, et les publications d’images et de vidéos sur internet, ont durablement choqué l’opinion. Un acte également « abominable » pour le procureur d’Abidjan Richard Adou qui fait le point sur l’enquête.
Les arrestations ont commencé dès le premier jour et se sont poursuivies. Depuis ce matin, nous avons eu les premiers interpellés qui ont été déférés .