DJ Arafat : La Côte d’Ivoire célèbre l’an 1 de la mort du roi de coupé décalé

DJ Arafat (Le Daishi ou roi de coupé décalé), de son vrai nom Ange Didier Houon, est né le 26 janvier 1986 à Yopougon et mort d’un accident de la route le 12 août 2019 à Abidjan.

DJ Arafat a contribué à écrire l’histoire de la musique urbaine ivoirienne

Le 12 août 2020, cela fait juste 1 an jour pour jour que le roi du Coupé-décalé, Dj Arafat, s’en est allé. A cette occasion, les stars de la musique africaine sont déjà mobilisées pour rendre un hommage digne de ce nom au Yôrôbô qui « reste vivant » dans les mémoires.

« Ce 12 août, tu auras l’hommage que tu mérites frère sang », garantit Debordo Leekunfa, s’affichant avec le T-shirt et le masque (en raison de la pandémie de Covid-19) réalisés en mémoire de Dj Arafat. Sur le t-shirt, sont graffées les écritures « Arafat L’an 1 » et la photo du Daïshikan.

L’artiste DJ Arafat a contribué à écrire l’histoire de la musique urbaine ivoirienne à travers un nombre important de featurings, de singles et d’albums.

Son rêve était de décrocher le premier disque d’or du coupé-décalé mais le destin en a décidé autrement puisqu’il est décédé le lundi 12 août 2019.

Il était connu pour sa propension à faire le buzz autour du coupé-décalé à travers des clashs qui selon lui était fait pour attirer les yeux sur ce mouvement musical.

Le coupé-décalé est un rythme ivoirien né autour des années 2002 alors que la Côte d’Ivoire est en proie à un conflit politico-militaire. Il est impulsé par Douk Saga (1974-2006) et la Jet Set ivoirienne.

A rappeler Il (DJ Arafat) était à la fois, chanteur, compositeur, parolier, danseur, chorégraphe, producteur et arrangeur musical ivoirien.