Direction des Passeports: Une Guinéenne arrêtée par la Sûreté Urbaine

196

F. Kanté, une ressortissante guinéenne risque gros. La dame est tombée dans les locaux de la Direction des Passeports avec une fausse carte d’identité sénégalaise selon des informations de Seneweb.
D’après l’économie des faits, la dame a débarqué à la direction des passeports pour se procurer d’un passeport. Mais au cours des opérations de pré enrôlement, un agent dudit service a constaté que la carte d’identité de nationalité sénégalaise présentée par F. Kanté a été confectionnée à l’aide d’un faux acte de naissance.
Mise à la disposition de la SûretéUrbaine du commissariat central de Dakar, elle a été placée en garde-à-vue 1er juillet dernier pour usurpation d’identité, faux et usage de faux.
Cuisinée par les enquêteurs de la SÛ, la Guinéenne a incriminé son époux A.Diallo pour se dédouaner. F. Kanté dira que ce dernier a effectué toutes les démarches administratives pour l’obtention de sa carte d’identité.
Au cours de son interrogatoire, la dame âgée 22 ans a déclaré que son mari s’est procuré un acte de naissance au niveau de la commune de Médina Gounass avant de lui trouver une carte d’identité.
Dans le cadre de l’enquête préliminaire, les hommes du commissaire Bara Sangaré ont entendu l’officier d’état-civil de cette commune citée par la mise en cause. Mais l’agent municipal a précisé que le faux extrait de naissance de F.K a été confectionné sur la base du numéro d’un autre acte de naissance d’une personne.
LA SURPRENANTE DÉCOUVERTE DE LA SÛ AU DOMICILE DE L’EPOUX DE LA DAME
Une perquisition effectuée au domicile de A. Diallo, époux de la mise en cause à Grand-Yoff s’est soldée par une surprenante découverte. Les éléments du commissaire Bara Sangaré ont trouvé sur place un lot de passeports sénégalais, des cachets d’entreprise ainsi que plusieurs autres documents d’après des sources de Seneweb.« LA DAF A SEVI CONTRE LA DAME F. KANTÉ « 
Aux dernières nouvelles, F. Kanté a été déférée au tribunal de grande instance de Dakar. Et la Direction de l’Automatisation des Fichiers (Daf) a écrasé la carte d’identité sénégalaise de la ressortissante guinéenne de leur base de données.