Différend avec Ndingler : Babacar Ngom ne compte pas reculer

La polémique enfle depuis des semaines entre l’homme d’affaires Babacar Ngom et la population de Ndingler. Mais le Pdg de Sédima ne compte pas reculer. « Si je dois restituer les terres, je vais les restituer à la population de Djilakh », affirme-t-il d’emblée, puisque, dit-il, c’est Djilakh qui lui a attribué les terres.
Babacar Ngom dit être entre le marteau et l’enclume. « Si c’était uniquement la terre, il n’y aura pas de polémique. On m’a demandé de prendre 1 000 ha en Casamance. Ce n’est pas un problème de terre, mais de vérité. C’est une question de légalité et de légitimité et nous avons les deux à la fois ».
Et pour cette raison, il est prêt à aller jusqu’au bout. « Chaque 15 jours, je paye 7 à 8 millions pour avoir la Gendarmerie. C’est elle qui est là-bas. Peut-être que je serais tué, mais j’irai là-bas », déclare Ngom qui précise toutefois avoir demandé aux hommes qu’il a placés là-bas d’éviter la confrontation.