Dialogue national : Comment Hélène Tine et Babacar Gaye ont troublé le comité de pilotage

La 2ème réunion du comité de pilotage du dialogue national n’a pas été de tout repos ce jeudi 16 janvier. Ce, après celle la première rencontre tenue mardi dernier, et qui s’était soldée par des échanges houleux et autres contradictions entre acteurs et participants au dialogue.

Réunion à pas de charge !

Même si le réglement intérieur a été adopté à l’unanimité, force est de reconnaître que ça n’a pas été facile du fait de frictions et de désaccords notés au cours de la réunion. Le cas Hélène Tine et celui de Babacar Gaye ont été d’ailleurs relevés par Source A.

Hélène Tine, une malvenue dans le comité de rédaction…

En effet, lorsque l’ancienne responsable de l’AFP qui fait partie des cooptés du président Macky Sall, a été proposée pour siéger au sein du comité de rédaction, au nom des personnalités qualifiées, des hostiles ont vite entrepris des manoeuvres pour lui barrer la route. Hélène Tine a été tout bonnement récusée sans motif au profit de Mamadou Bamba Ndiaye, ancien député de la Coalition Sopi élu en 2001 et réélu en 2007.

Les chefs coutumiers lui cède une place

C’est finalement l’un des grands Serignes de Dakar Papa Ibrahima Diagne qui lui a cédé sa place afin qu’elle puisse accéder au comité de rédaction, mais au nom des chefs coutumiers.

Babacar Gaye met les pieds dans le plat

Le cas de Babacar Gaye, ancien directeur de cabinet du président Abdoulaye Wade, et non moins compagnon de fortune d’Oumar Sarr à la tête du courant libéral « Suxxali Sopi », a également retenu l’attention. Ce dernier a vertement contesté le décret additif du président de la République, au profit des 40 personnes devant intégrer le comité de pilotage du dialogue national. Et comme si cela ne suffisait pas, l’ancien président du Conseil régional de Kaffrine s’est même permis de dispenser un cours magistral sur le sujet dudit décret, qu’il a démonté avec forte conviction.