Dettes aux établissements privés : Le Cudopes compte saisir Macky Sall

Les responsables du Cadre unitaire des organisations des établissements privés d’enseignement supérieur du Sénégal (Cudopes) ont décidé de saisir le président Macky Sall. Ils dénoncent «l’absence d’une inscription budgétaire dans la loi de finances rectificatif (Lfr) 2019 à concurrence de 4 000 000 000 F Cfa. Ce montant, indique le Cudopes, provient du non-respect des engagements antérieurement pris par le gouvernement au titre des arriérés de paiement des étudiants envoyés par l’Etat dans les écoles privés d’enseignement supérieur au titre des années 2017-2018 et 2018-2019.

Dans un communiqué parvenu à Seneweb, le coordonnateur du Cudopes indique que la non-inscription de la dette dans la Lfr «risque de créer une situation qui pourrait compromettre la poursuite de l’année universitaire». Car, relève-t-il, nulle part dans la Lfr 2019, il n’existe une inscription concernant la dette des Epes, malgré les assurances données par le ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation (Mesri) lors d’une rencontre avec des responsables des Epes le 24 mai 2019».

Alors que «le ministre de l’Economie et des Finances sortant, Amadou Ba, avait pris l’engagement d’inscrire les 4 000 000 000 dans la Lfr 2019. Ces engagements avaient été réitérés par le nouveau Mesri, Cheikh Omar Hann, qui avait fait valoir le respect absolu des engagements pris antérieurement en vertu du principe de la continuité de l’action du gouvernement». Réuni le lundi 1er juillet 2019, le bureau du Cudopes renseigne qu’il «se retrouvera prochainement pour évaluer l’état de ses démarches et organiser les modalités de la gestion des arriérés dus aux écoles privées d’enseignement supérieur».