Détention Déthié Fall et Diarra Fam : « Le tribunal doit être le premier à respecter la loi ».  (Dr Abdou Aziz Mbodj)

87
Détention Déthié Fall et Diarra Fam : « Le tribunal doit être le premier à respecter la loi ».  (Dr Abdou Aziz Mbodj)


Dr Abdou Aziz Mbodj, chargé de communication du PRP et membre de la communication de Yewwi Askan Wi, après le renvoi au 27 prochain du procès des manifestants du 17 juin, au micro de Senego, au tribunal de Dakar ce mercredi, a égratigné la justice sénégalaise, dont le procureur qui a placé les députés Déthié Fall et Mame Diasra Fam sous mandat de dépôt. 

Les députés Déthié Fall et Mame Diarra Fam, et autres manifestants, restent en p****n. Ils sont poursuivis pour participation à une manifestation interdite et troubles à l’ordre public.

Ce qui met Dr Abdou Aziz Mbodj dans tous ses états :

« Leurs arguments, les prévenus sont nombreux. Mais, c’est eux qui avaient programmé le procès. L’obligation de moyens incombe au tribunal pour les juger surtout qu’ils parlent de flagrant délit. Si flagrant délit existait, on ne pouvait le leur appliquer. le tribunal doit être le premier à respecter la loi ».

A en croire le juriste, membre de Yaw, la détention est une exception, Déthié Fall et Mame Diarra Fam doivent bénéficier de la liberté provisoire, car un député  est suffisamment représenté.

« On doit détenir les gens que lorsqu’il y a des faits qui le justifient. Dans cette affaire, aucun fait vraisemblable ne justifie la détention de nos frères, surtout les députés Déthié Fall et Mame Diarra Fam ».

Argumentant, le chargé de communication du PRP et membre de la communication de Yewwi Askan Wi, de stipuler qu’on a « v**lé l’article 61 de la Constitution, alinéa 2, et on ne peut rendre la justice en violant la loi. Le procureur de la République a v**lé la constitution. Un député, lorsque l’Assemblée nationale est en session, ne peut être arrêté, sauf sir autorisation de l’Assemblée, s’il y a flagrant délit. C’est une violation flagrante de la constitution ».