Désinformation en Afrique subsaharienne: Des lois et règlements à l’éducation aux médias (rapport)

434

La politique de désinformation en Afrique subsaharienne est un volume unique contenant deux rapports de recherche de huit auteurs examinant la politique de désinformation en Afrique subsaharienne.

Education aux médias…

Le volume examine d’abord l’enseignement de « l’éducation aux médias » dans les écoles publiques de sept pays d’Afrique subsaharienne à la mi-2020, en ce qui concerne la désinformation. Il explique les éléments limités de l’éducation aux médias et à l’information (MIL) qui sont inclus dans les programmes d’études dans les sept pays étudiés et les éléments d’éducation aux médias liés à la désinformation enseignés dans les écoles d’une province d’Afrique du Sud depuis janvier 2020.

Six domaines de connaissances…

Les auteurs proposent six domaines de connaissances et de compétences spécifiques à la désinformation qui sont nécessaires afin de réduire la susceptibilité des étudiants aux allégations fausses et trompeuses. En identifiant les obstacles à l’introduction et à l’enseignement efficace de la maîtrise de la désinformation, les auteurs font cinq recommandations pour la promotion de la maîtrise de la désinformation dans les écoles, afin de réduire les dommages causés par la désinformation.

Lois et réglementations…

Le deuxième rapport du volume examine les modifications apportées aux lois et réglementations relatives aux « fausses informations » dans onze pays d’Afrique subsaharienne 2016-2020, de l’Éthiopie à l’Afrique du Sud. En examinant les termes de ces lois par rapport à ce que l’on sait des types, des moteurs et des effets de la désinformation, il évalue les effets probables des politiques punitives et ceux d’approches plus positives qui assurent la responsabilité dans le débat politique en favorisant l’accès à des informations précises et à un discours correctif.

Information plus sain…

Contrairement aux effets décrits pour les réglementations les plus récentes relatives à la désinformation, le rapport identifie des façons dont les cadres juridiques et réglementaires peuvent être utilisés pour promouvoir un environnement d’information plus sain.