Depuis Paris, Soro défie encore Ouattara : “L’élection présidentielle n’aura pas lieu” (Vidéo)

L’ancien Premier ministre ivoirien, Guillaume Soro, était face à la presse ce jeudi 17 septembre à l’hôtel Bristol de Paris, à la suite du rejet de sa candidature à la présidentielle. Pour le patron de Générations et peuples solidaires (GPS), il ne faut pas se faire d’illusion sur la tenue d’une quelconque élection en Côte d’Ivoire. “Le scrutin n’aura pas lieu”, a-t-il clamé devant les journalistes.

“S’il y a élection, c’est que nous sommes dans l’élection”.

Pour sa part, Guillaume Soro a affiché sa sérénité. “S’il y a élection, c’est que nous sommes dans l’élection. Écrivez que Guillaume Soro dit qu’il n’y aura pas d’élection en Côte d’Ivoire. Tant qu’on n’est pas candidat, l’élection n’aura pas lieu”, a confié l’ancien Premier ministre aux journalistes.

L’ancien chef rebelle âgé de 48 ans s’est montré déterminé à maintenir sa candidature. « Ma candidature est ferme, irréductible et irrévocable », a-t-il déclaré en assurant que « la Côte d’Ivoire est au bord du gouffre » depuis la décision du président sortant Alassane Ouattara de se présenter à un troisième mandat.

La candidature de trop de Ouattara

Élu en 2010, réélu en 2015, Alassane Ouattara avait annoncé en mars sa décision de renoncer à briguer un troisième mandat à la présidentielle du 31 octobre. Avant de changer d’avis en août, après le décès soudain d’un infarctus de son dauphin désigné le Premier ministre Amadou Gon Coulibaly.

L’opposition ivoirienne ne décolère pas contre le Conseil constitutionnel qui, dans une décision lundi soir, a validé la candidature de M. Ouattara et rejeté celles de ses rivaux, l’ancien président Laurent Gbagbo et Guillaume Soro, qui vit en exil et réside en France.