Dépassement de 2 milliards à l’Apix: Mountaga Sy dément et s’explique

Le Directeur général de l’Apix dément avoir fait un quelconque dépassement budgétaire, contrairement à ce qui a été rapporté par l’Autorité de régulation des marchés publics dans son dernier rapport rendu public, ce jeudi 28 novembre.
 Le gendarme des marchés l’a épinglé sur un marché à 2 milliards relatif à l’aménagement du nouveau marché de Thiaroye, dans le cadre du recasement des places d’affaires affectées par le projet Train Express Régional (TER). Dans un communiqué parvenu à Seneweb, il jure qu' »aucune irrégularité n’est attachée au déroulement de la procédure de cet appel d’offre ». Pour preuve, dit-il, « après l’évaluation des offres, le marché a été attribué au candidat qui a présenté l’offre évaluée conforme la moins disante et qui a réuni les critères de qualifications à savoir I’entreprise GETRAN ».
 Le DG de l’Apix explique en outre que la conclusion du marché a été faite, le 21 décembre 2017, suite à la délivrance des attestations d’existence des crédits nécessaires à la couverture financière du marché. Ainsi, « le 11 décembre 2017, au titre de la contrepartie du financement du projet, I’autorité contractante a délivré une attestation pour le montant de deux milliards deux millions sept cent quatre-vingt-quatre mille trente-deux (2 002784 032) francs CFA », justifie Sy, dans le même communiqué. Qui relève dans la foulée que « le 14 décembre 2017, le ministère de l’Economie, des Finances et du Plan a délivré l’attestation portant sur la somme de sept milliards deux cent soixante millions cinq cent un mille cent vingt-six (7 260 501 126) francs CFA ». 
 Le patron de l’Apix, qui note qu’à « toutes les étapes de la procédure de passation, le marché a fait I’objet de I’avis favorable de la Dcmp », de persister: « ll n’y a pas de dépassement car le marché a été attribué à GETRAN à ce montant sur la base des crédits qui ont été alloués. ll n’y a pas non plus de dépassement dans I’exécution du marché. A ce jour, le total des paiements opérés, tous certifiés par I’assistant à la maîtrise d’ouvrage et le cabinet de contrôle, est de 4 milliards 70 millions, conformément au niveau d’avancement des travaux ».