Délinquance et criminalité : 2886 individus interpellés par la police en juillet

Quelque 2886 individus, dont 16 de nationalités étrangères, ont été interpellés durant le mois de juillet 2020 par les services relevant de la Direction de la sécurité publique, informe un communiqué du bureau des relations publiques de la police nationale. 
Parmi ces personnes, détaille ledit document de presse, « 334 sont appréhendées pour atteintes aux biens (vols, recel, abus de confiance, détournement, escroquerie), 150 pour infractions au code des drogues, 109 pour atteintes aux personnes (homicides, accidents, tentative de meurtre, coups et blessures volontaires, violences à ascendants v**l, attentat à la pudeur,) 164 pour atteintes à la paix publique, 380 pour ivresse publique et manifeste et 1848 pour vérification d’identités ». 
En outre, la police nationale, poursuivant la lutte contre le grand banditisme, a également démantelé 7 bandes dont 6 pour association de malfaiteurs et vol en réunion avec violence commis la nuit et 01 qui s’activait dans le trafic d’armes à feu à Touba avec une saisie de 105 armes dont 21 de fabrication artisanale, 72 fusils et 12 pistolets automatiques, relève la même source. 
Tendance baissière de la criminalité 
Il faut préciser que 3 des 4 cas d’atteintes à l’intégrité physique ayant entrainé la mort d’homme, ont été élucidés. 
Toutefois, d’après le bureau des relations  publiques de la police nationale, « l’examen de l’évolution de la criminalité permet de conclure à une tendance baissière depuis le mois de janvier 2020 avec un taux d’élucidation de plus de 98% pour des crimes généralement de nature passionnelle et domestiques ». 
Cependant, toujours dans le souci de la pérennisation de ses tâches régaliennes, la Police nationale dit s’inscrire dans la régularité des opérations de sécurisation classique, d’envergure, et spécifiques du genre « Sam Sounou Karangué », organisées dans les circonscriptions de Touba et de Mbacké pour non seulement lutter contre le sentiment d’insécurité mais également prévenir l’insécurité réelle par une présence policière dissuasive renforcée notamment durant la période de la tabaski avec comme effet une maîtrise de la délinquance.
18.700.000 Fcfa en faux billets et 97,150 kgs de chanvre indien saisis
Sur un autre registre, les limiers signalent que plusieurs personnes ont été interpellées, durant le mois de juillet, pour faux monnayage pour une saisie de faux billets de banque d’une valeur de 18.700.000 FCFA. 
Également, « la Direction de l’office central de répression du trafic illicite des stupéfiants (Docrtis) a procédé au démantèlement de plusieurs groupes criminels », note la police soulignant qu’au total, 97,150 kilogrammes de chanvre indien ont été saisis et 49 personnes mises à la disposition de la justice, dont 32 pour trafic de drogue.
Dans la même lancée, les services relevant de la Direction de la police judiciaire (Dpj) ont eu a interpeller 94 personnes pour diverses infractions dont 13 de nationalités étrangères, selon la même source.