Décès Mor Fadam : Le témoignage de Doudou Diagne Diécko

Le monde de la lutte est endeuillé par le décès du lutteur Mor Wade, plus connu sous Mor Fadam. L’ancienne gloire de la lutte traditionnelle a tiré sa révérence, ce mardi, en début d’après-midi des suites d’une crise cardiaque. Depuis, les témoignages fusent de partout.

« Nous avons perdu un homme de paix, pieux, sérieux, respectueux et humble », confesse, au bout du fil, le président des amateurs de lutte Doudou Diagne Diécko, d’une voix larmoyante .

Champion de lutte gréco-romaine et avec frappe, puis formateur et fondateur de l’école de lutte éponyme, Mor Fadam aura une vie professionnelle sportive chargée. « En finale de tournoi de lutte gréco-romaine, Mor Fadam avait donné une belle victoire au Sénégal en battant l’un des lutteurs nigériens les plus teigneux à l’époque, au stade Iba Mar Diop, alors qu’il était dans une position défavorable », se rappelle l’amateur de lutte en chef.