Début d’une manœuvre militaire internationale en Mauritanie

Depuis 15 ans les Etats Unis partagent leurs expériences avec les armées de plusieurs pays à travers le monde.
Quelques 1600 soldats africains et européens participent dans le centre-ouest de la Mauritanie à une importante manœuvre militaire.
La manœuvre appelée « Flintock » organisée depuis 2005 est organisée sous commandement américain.
Elle intervient à un moment où les Etats Unis ont l’intention de réduire le nombre de leurs soldats en Afrique notamment dans la région du Sahel.
Parmi les pays africains qui prennent part à cette exercice de formation et d’échange figurent le Bénin, le Burkina Faso, le Cameroun, le Tchad, le Cap-Vert, la Côte d’Ivoire, le Ghana, la Guinée, le Mali, la Mauritanie, le Maroc, le Niger, le Nigeria, le Sénégal et le Togo.
Les Etats-Unis, l’Autriche, la Belgique, le Brésil, le Canada, la République tchèque, la France, l’Allemagne, l’Italie, le Japon, les Pays-Bas, la Norvège, la Pologne, le Portugal, l’Espagne et le Royaume-Uni participent également à l’exercice, selon l’ambassade américaine à Nouakchott.
Débuté ce lundi à Atar dans le centre-ouest de la Mauritanie Flintock qui prendra fin le 28 février prochain, passera par Nouakchott et Kaédi en Mauritanie avant de s’achever à Thiès au Sénégal.