De nouveaux éléments sur la drogue saisie au port

L’affaire des 1036 kg de cocaïne saisis au Port de Dakar n’a pas encore fini de livrer tous ses secrets.

La drogue, embarquée dans les navires de la société italienne Grimaldi, était bien destinée au marché sénégalais, rapporte L’Observateur.

La commande aurait été faite par un dealer notoire et homme d’affaires nommé I. Thiam.

Ce dernier suivait les opérations de livraison de la drogue depuis son départ du port de Paranagua, au Brésil.

Quid des véhicules dans lesquels était cachée la drogue ? Ces voitures Renault Kwid, destinées aux fournisseurs établis à Luanda en Angola et  Accra au Ghana, devraient faire l’objet de transbordage à partir de Dakar.

Et Thiam, qui bénéficie d’un solide réseau au Brésil, avait mis en place un dispositif composé d’agents officiant sur la plateforme portuaire de Dakar.

Au moment du transbordage, les complices devaient prendre les plaquettes de cocaïne dissimulées dans des sacs pour procéder à leur sortie du Port.

Le plan consistait à mettre la drogue dans des sacs de riz arrimés sur des camions. Des hommes étaient déjà payés pour le faire et un dispositif était mis en place hors du Port pour la réception de la marchandise.

Le plan tombé à l’eau, I. Thiam quitte le Sénégal et se réfugie dans un pays de la sous-région.

Son complice, un latino qui était hospitalisé dans une clinique privée à Dakar, a disparu sans bon de sortie. C’est dire que l’affaire de la drogue saisie au Port est loin d’être terminée.