Cyril (Koh-Lanta) raconte son combat pour avoir un enfant avec son compagnon

Sur Instagram, Cyril, candidat emblématique de la dernière saison de Koh-Lanta, s’est confié sur son long combat pour devenir père, lui qui rêve d’avoir un enfant avec son compagnon. Un rêve de paternité semé de difficultés pour les couples homosexuels.

C’est un rêve qu’il ne réalisera peut-être pas. Candidat phare de la dernière saison de Koh-Lanta, Cyril avait révélé son homosexualité durant l’émission et présenté son compagnon Thomas. Toujours aussi amoureux, le couple souhaite aujourd’hui fonder une famille. Un rêve bien inaccessible. Dans un long message Instagram, Cyril s’est confié avec émotion sur son combat pour avoir un enfant : « Fonder une famille avec Thomas est un rêve. Là où beaucoup de couples n’ont pas de questions à se poser pour nous tout est dans l’interrogation… Aujourd’hui en France un couple d’hommes ou de femmes qui veulent un enfant n’en n’ont pas la possibilité de façon légale… Les couples de femmes peuvent toujours aller en Espagne ou en Belgique… Les hommes eux, doivent traverser l’Atlantique pour les États-Unis ou le Canada… »

Alors que le gouvernement pourrait ouvrir la PMA (procréation médicalement assistée) à toutes les femmes mais que la GPA (gestation pour autrui) reste interdite en France, Cyril dénonce également les plus grandes difficultés pour les couples g**s à devenir parents. « Bientôt en France les femmes célibataires ou en couple auront la possibilité de se faire inséminer, la fameuse PMA. Créer une famille à leur image, celle qu’elles auront choisi d’avoir, seule, à 2 ou encore en co-parentalité… Je souhaite la même chose pour les hommes… Qu’on ait tous la même chance… » écrit l’ancien candidat de Koh-Lanta.

« Evidemment je suis en âge d’avoir des enfants et j’en ai le désir au-delà de tout mais reste à savoir comment ? » s’interroge le Parisien de 37 ans. « Co-parentalité, adoption, GPA… », Cyril ne ferme aucune porte. Mais toutes les portes lui sont fermées. « Je n’ai pas de solution miracle mais je sais une chose, c’est qu’être parents est un privilège. Une chance incroyable qui n’est pas accessible à tous… J’ai toujours bon espoir de trouver rapidement comment faire… Je veux créer ma famille, à mon image… » Un combat pour devenir père qui rappelle le parcours de Jarry. Aujourd’hui papa de deux enfants nés par GPA avec son compagnon, l’humoriste n’a jamais caché que réaliser son désir de paternité avait été très difficile.