Crise scolaire : l’Etat s’engage à apaiser le climat social

Le ministre de l’Éducation nationale, Mamadou Talla, a promis de mettre en œuvre tous les engagements pris par le gouvernement lors des négociations avec les organisations syndicales. Il a fait cette promesse lors d’un séminaire préparant la rentrée scolaire 2019-2020

Engagements ministériels

« Je m’engage à mettre en œuvre, avec le concours de tous les acteurs, tous les engagements relevant de mon département et de porter le plaidoyer pour les autres questions » a déclaré Mamadou Talla. Selon lui, l’atteinte des objectifs prioritaires requiert une remise en question et une révision des méthodes et stratégies d’action, une plus grande ouverture, un sens élevé du consensus, de la responsabilité et de l’imputabilité. Il estime d’ailleurs que  c’est à ce prix que « la gouvernance de notre école deviendra inclusive, participative et transparente et permettra la réussite des apprenants ».

Vent de synergie

Le ministre de l’Éducation nationale, après quatre jours de réflexions intenses, s’est dit satisfait de la dynamique unitaire et de l’engagement de l’ensemble des parties prenantes du système éducatif. C’est la raison pour laquelle, il considère que les recommandations issues du séminaire permettront de mettre en place un dispositif global de motivation des personnels en général, et des personnels enseignants en particulier. Celles-ci doivent permettre également d’attirer vers la profession, les personnes les plus qualifiées, de leur fournir une formation initiale et continue de qualité.

Confiance restaurée

Et surtout, de les retenir dans la corporation grâce à l’amélioration de leurs conditions de vie et de travail. Il dit souhaiter aussi que ce nouveau partenariat engagé permette de restaurer la confiance entre les acteurs du dialogue social aux niveaux central et déconcentré et d’instaurer  un climat social apaisé à l’école. Une condition sine qua none de la réalisation d’une école viable, stable et pacifiée ainsi que d’une école de qualité pour tous, d’une école de la République.

Vers un climat social apaisé

Pour ce faire, les différents acteurs ont discuté, amendé et validé les propositions des différents groupes thématiques relatives à l’apaisement du climat social dans l’espace scolaire, l’amélioration de la qualité des enseignements-apprentissages et l’équité dans l’accès et la gouvernance, a indiqué le ministre.A préciser que le thème retenu pour ce séminaire portait sur  : « Une amélioration de la gouvernance et un partenariat efficace au service des performances scolaires ».