Covid-19 : « Nous avons plus de patients à domicile que dans nos centres traitement » (Dr Bousso)

Le Sénégal a entamé depuis quelques mois les traitements extra-hospitaliers. Et, aujourd’hui, fait noter, le Directeur du Centre des opérations d’urgence sanitaire (COUS), Docteur Abdoulaye Bousso, « nous avons plus de patients à domicile que dans les nos centres de traitement ». « Il reste encore quelques difficultés. Ces malades sont suivis par nos équipes des districts et nos structures médicales », a-t-il affirmé, ce samedi 5 septembre, lors du bilan mensuel sur l’évolution de l’épidémie à coronavirus dans le pays.
Auparavant, le patron du COUS est revenu sur le début de cette épidémie où il y avait que l’Institut Pasteur de Dakar (IPD) qui était en mesure de faire des tests. « Aujourd’hui, nous avons 5 laboratoires qui interviennent dans le domaine des diagnostics », souligne-t-il.
Après IPD, énumère Docteur Bousso, il y a eu l’Iressef, le laboratoire dactylo biologie de l’hôpital Aristide Le Dantec, le laboratoire de l’hôpital militaire de Ouakam et le laboratoire national de Santé publique qui est à Thiès.
« Plus de 150 000 tests ont été réalisés depuis le 2 mars dernier »
« Aujourd’hui, si l’on fait le cumul, il y a plus de 150 000 tests qui ont été réalisés depuis le début par ces différents laboratoires. Cela nous a beaucoup aidés dans le plan de riposte dans la décentralisation des tests. Actuellement, 10 régions sont en mesure de faire des tests. Elles sont capables, en deux heures de donner les résultats des tests », a fait remarquer le Directeur du COUS. Ce sont Dakar, Diourbel, Kédougou, Kolda, Kaolack, Matam, Saint-Louis, Ziguinchor, Tamba et Thiès. « C’est extrêmement important », a-t-il reconnu.
Dr Abdoulaye Bousso de souligner qu’au début, un seul centre de prise en charge était disponible à Dakar. « Nous sommes passés à 35 centres de prise en charge. Toutes les 14 régions ont des centres opérationnels de prise en charge », a-t-il renseigné.