Covid-19 : “Le Sénégal vit dans une grande incertitude…”, Dr Cheikh Sokhna Anta

Le taux de guérison au Sénégal était supérieur à 50% tandis que celui de létalité (le pourcentage de décès) représentait 1,2%, selon les chiffres officiellement publiés, estime Dr Cheikh Sokhna Anta, chef d’équipe à l’Institut universitaire hospitalier de Marseille dirigé par le Professeur Didier Raoult.

Performance…

D’après Dr Cheikh Sokhna Anta, la pandémie de Covid-19 avait une sévérité très faible dans le pays. Malheureusement, cette performance du Sénégal est aujourd’hui gravement menacée par l’accélération des nouveaux cas confirmés et surtout ceux dits communautaires.

Nouveaux cas…

Pour lui, les nouveaux cas se sont “multipliés par six” au cours des 30 derniers jours. Chacun de ces cas communautaires possède  de nombreux contacts et le gros lot des nouveaux infectés se recrute parmi ceux-ci ; un seul cas communautaire pouvant transmettre le virus à plus de vingt personnes.

Inquiétude…

Selon Dr Cheikh Sokhna Anta, rien ne dit que d’autres cas communautaires et plusieurs autres contacts ne circulent pas dans la société, sans qu’ils soient connus des services de santé à la base. C’est pourquoi, les autorités sanitaires ont opté pour une détection précoce des cas, dans les régions, en augmentant le nombre de tests, en renforçant les capacités d’alerte, de détection, d’isolement, mais aussi de prise en charge. Le pays vit donc dans une grande incertitude qui ne peut générer qu’inquiétude pour les populations et un vrai risque sur leur santé.