Covid-19 : « La crise, une opportunité pour étendre les mécanismes de protection pour les couches les plus vulnérables » (Fmi)

La crise sanitaire engendrée par la Covid-19 a son côté positif. Cette maladie à contamination aérienne qui a impacté tous les secteurs a affecté tous les secteurs de la vie. Cependant, de l’avis du Fonds monétaire international (Fmi), cette ‘’crise représente une opportunité pour étendre les mécanismes de protection pour les couches les plus vulnérables (filets sociaux) et accroître l’efficacité des instruments existants pour soutenir les Petites et moyennes entreprises (Pme)’’. 

Le gouvernement, de son côté, va examiner ‘’la possibilité d’élargir les filets sociaux en coopération avec les partenaires au développement. De plus, il entend accélérer le renforcement de la coordination des entités et programmes ayant pour mission le soutien aux Pmes’’, a indiqué, Mme Corinne Deléchat, dans une déclaration publique parcourue par Dakaractu. 

Cette dernière, chef de l’équipe des services du Fmi, dans le cadre de l’exécution d’une mission virtuelle du 2 au 12 juin 2020, a fait cette déclaration, ce lundi 15 juin 2020, depuis Washington (Usa). Mais, il faut préciser que cette déclaration a été rendue publique, à l’issue de la mission du Fmi initiée ‘’pour mener des entretiens dans le cadre de la première revue de l’accord avec le Fmi au titre de l’Instrument de coordination de la politique économique (Icpe) qui a été approuvé en janvier 2020’’.

Dans ses propos, Mme Deléchat, le chef d’équipe et ses collaborateurs ont assuré que ‘’les réformes structurelles de la gestion des finances publiques vont se poursuivre, avec la pleine mise en œuvre des budgets-programme dès la loi de finances 2021, la maîtrise accrue des comptes de dépôt et le renforcement du Compte unique du trésor ainsi que l’amélioration de la gestion de la dette. Le gouvernement poursuit également la préparation du cadre de gouvernance des recettes issues de l’exploitation des hydrocarbures’’.