Covid-19 et Touba : L’Ais invite à voir l’apport économique du Magal (Vidéo)

Je pense qu’il faut commencer dès maintenant à aborder le sujet (Magal ou Gamou) avec les khalifes, qui sont des citoyens…“, des propos de Mary Teuw Niane qui n’ont, sans doute pas plu à bon nombre de dignitaires mourides. En effet, pour éviter une expansion de la Covid-19 qui commence à prendre de l’ampleur, l’ancien ministre de l’Enseignement supérieur n’avait pas exclu une annulation du Magal de Touba. A défaut, prendre exemple sur la Mecque.

Vivre avec le virus…

Raison pour laquelle il s’est attiré les foudres de dignitaires mourides. Mame Cheikh Mbacké a été interpellé sur la question sur la 7TV. Pour le Coordonnateur de l’AIS, “personne ne sait quand la Covid va disparaître… Le Magal de Touba n’est pas encore venu. Et je pense qu’il y a des gens qui ne sont pas habilités à parler de la question“. Et il rappelle les mesures prises par le Président Macky Sall en levant l’Etat d’urgence, “pour qu’on apprenne à vivre avec le virus“.

Magal et “économie sénégalaise…”

Savez-vous que l’économie du Sénégal dépend de ces événements…? Les commerçants, les industries, les banques y trouvent leurs intérêts… Les gens doivent voir l’aspect économique… et non l’aspect spirituel…“, souligne Mame Cheikh Mbacké.

Il s’est expliqué davantage sur la question…

Regardez