Courir même une fois par semaine vaut mieux que ne pas courir du tout

Selon une étude australienne, il suffit de courir une fois par semaine pour réduire le risque de décès prématuré de 27 %.

Si vous aviez du mal à trouver la motivation nécessaire pour vous mettre au running, cette nouvelle étude britannique va peut-être vous inciter à chausser vos baskets. En effet, selon cette étude publiée dans le British journal of sport medicine, les personnes qui courent régulièrement au moins une fois par semaine ont 27 % de risques en moins de mourir prématurément par rapport à celles qui ne courent jamais.
Sur le même sujet
De plus en plus de maladies cardiovasculaires chez les femmes jeunes
De plus en plus de maladies cardiovasculaires chez les femmes jeunes
Une méta-analyse sur 232 000 personnes

Pour parvenir à cette conclusion, les chercheurs de l’Institut du sport de Melbourne (Australie) ont procédé à une méta-analyse de 14 études publiées sur les habitudes de course de quelque 232 000 participants. Au cours de ces études (qui ont duré entre 5 et 35 ans), près de 26 000 participants au total étaient décédés.

« Développer la pratique de la course à pied, quelle que soit la fréquence, entraînerait probablement des améliorations substantielles de la santé et de la longévité de la population. Courir, même une seule fois par semaine, vaut mieux que ne pas courir du tout. Mais il est encore difficile de déterminer si la durée ou l’intensité de la course comptent » soulignent les chercheurs.

A lire aussi :

Courir pour réduire le stress et améliorer la mémoire
Courir réparerait les lésions cérébrales
Vous voulez arrêter de fumer ? Courez !

Ne ratez aucun article de Topsante.com en recevant directement une alerte via Messenger