Cour D’appel De Tambacounda : 10 Ans De Travaux Forcés Pour Abdoulaye Deh Qui Voulait Laver L’affront De Son Cousin

116
Single Post


Single Post
COUR D’APPEL DE TAMBACOUNDA : 10 ans de travaux forcés pour Abdoulaye Deh qui voulait laver l’affront de son cousin

La première session de la chambre criminelle de la Cour d’appel de Tambacounda a démarré le mercredi 29 juin 2022. Cette première session a été présidée par Souleymane Téliko qui était assisté par les juges, Trahir Ka et d’Elias Abdoulaye Diop.

 

 

 Une affaire concernant trois personnes était inscrite au rôle de la première session de la chambre criminelle de Tambacounda. Parmi ces dernières, il y a Abdoulaye Deh âgé de 25 ans. Placé sous mandat de dépôt, le 10 mai 2018,  il avait été jugé le 24 janvier 2019 et condamné à 10 ans de travaux forcés par le tribunal de grande instance de Tambacounda. Il était poursuivi pour le m*****e de Toumany Ndao. Tout est parti, d’une bagarre entre Toumany Ndao et Alassane Sow, suite à une soirée festive au village de Ndémou dans la commune de Sinthiou Malème.

Abdoulaye Deh n’a pas supporté l’affront que son cousin Alassane Sow a subi. Il a pris la défense de ce dernier  en  plantant trois coups de couteau à Toumany précisément sur la région du cœur. Après son forfait, il s’est réfugié chez lui et a dissimulé l’arme du crime. Lors de l’enquête, il a tenté de nier les faits devant les gendarmes de Sinthiou Malème en avançant qu’il ne se rappelle de rien de cette bagarre et qu’il était dans un état d’ébriété au moment des faits.  Mais  devant la ténacité des gendarmes, il a fini par avouer. 

A la barre de la cour d’appel, il a réitéré ses déclarations. Mais il n’a pas convaincu les juges. Puisque dans son réquisitoire, l’avocat général a requis la peine de 10 ans de travaux forcés. 

La défense assurée par Me Sayba Danfakha a plaidé la disqualification des faits en coup mortel ayant entraîné la m**t sans avoir l’intention de la donner. Après en avoir délibéré, le Président Téliko et ses assesseurs l’ont reconnu coupable du crime de m*****e et l’ont condamné à 10 ans de travaux forcés.