Coupe abusive de bois : Comment l’Etat compte dissuader les trafiquants

Le dispositif de lutte contre la coupe abusive et le trafic illicite de bois sera renforcé. L’annonce est du ministre de l’Environnement et du Développement durable, Abdou Karim Sall. « Le président de la République est en train de nous appuyer. D’ailleurs, il a pris la décision, dans le cadre d’un recrutement exceptionnel, de doter les agents des eaux et forêts et parcs nationaux d’un renfort assez important de ressources humaines. Ceci, pour mieux réaliser les objectifs qui sont assignés ces vaillants combattants qui luttent au quotidien contre ces trafiquants de bois. Car, ces derniers n’auront le répit que quand ils auront fini de décimer la forêt sénégalaise », a déclaré, Abdou Karima Sall, ce jeudi, dans le département de Médina Yoro Foula (Kolda), dans le cadre d’une visite de terrain.
Ainsi, il dira : « Nous avons constaté les nombreuses saisies qui ont été réalisées par les agents des Eaux et forêts et des forces de défense et de sécurité ». Avant de faire remarquer : « Dans le cadre des actions qui sont en train d’être menées, nous avons espoir que nous finirons un jour de mettre un terme à ce trafic frontalier douloureux qui ne cesse de ruiner la forêt sénégalaise notamment dans sa partie Sud du pays ».
Le ministre de l’Environnement d’indiquer que les trafiquants ont érigé des dépôts de bois tout le long de la frontière d’une distance d’à peu près 230 Km entre Médina Yoro Foula et la Gambie. « Nous sommes en discussions avec les autorités gambiennes mais également il va falloir que du côté du territoire national que nous accentuons notre lutte », a-t-il fait savoir.