Coup d’Etat en Guinée : Les premiers mots de Cellou Dalein Diallo

220

Muet depuis le coup d’Etat en Guinée dimanche dernier, l’opposant Cellou Dalein Diallo a brisé le silence, ce mardi. L’homme se dit à la fois soulagé et un peu inquiet. « Soulagé parce que les militaires nous ont débarrassés du dictateur Alpha Condé. Inquiet parce que quand les militaires arrivent au pouvoir, il reste plus longtemps que prévu », relativise-t-il sur Rfi.
Pour l’instant, l’exposé de motifs du colonel Doumbouya est jugé ‘’pertinent’’ par Cellou Dalein Diallo. Mais il faut aller plus loin. « Ils ont touché les griefs qu’on a souvent dénoncés dans la gouvernance d’Alpha Condé, mais pour l’instant, ils n’ont pas décliné d’agenda en termes de calendrier électoral, en termes de temps pour l’organisation des élections et la mise en place d’institutions légitimes. Mais je pense qu’ils ne tarderont pas à le faire », ajoute-t-il.
A propos de Condé, Cellou se réjouit d’abord qu’il soit toujours en vie et sa santé suivie. « Ils ont préservé sa vie, il continue de jouir de ses droits, de voir son médecin. Il faut respecter ses droits et l’amener à répondre de ses actes ».
Cellou Dalein Diallo accueille favorablement l’annonce d’un gouvernement d’union national. L’opposant de Condé se dit ouvert à une discussion avec colonel Doumbouya pour gérer la transition. Pour l’instant, en dépit des craintes, Cellou Dalein Diallo déclare faire confiance au colonel Doumbouya.